Breadcrumb

 

Proximus et L’Oréal associés pour la livraison de produits télécom et de salons de coiffure en vélo électrique

L’Oréal et Proximus unissent leurs forces pour diminuer leur empreinte écologique. Depuis la semaine dernière, les deux entreprises testent une solution de mobilité douce à Bruxelles, permettant d’effectuer des livraisons à vélo électrique dans des salons de coiffure et des points de vente Proximus. De cette façon, les deux entreprises pourront rendre près de 15.000 expéditions par an plus durables.

Depuis la semaine dernière, un coursier à vélo assure la livraison des produits de la Division L’Oréal Produits Professionnels à 130 salons de coiffure bruxellois, ainsi que la distribution des produits télécoms dans les points de vente Proximus dans le centre-ville. Pour réaliser cela, les deux entreprises font appel à Cargo Velo, associée à GO2 (Dioxyde de Gambettes) et peuvent compter sur le soutien de Bruxelles Mobilité.

Le but du projet pilote consiste à évaluer le potentiel et la viabilité opérationnelle d’un partenariat entre deux grands détaillants pour l’organisation de leur distribution urbaine. Concrètement, toutes les commandes sont rassemblées dans l’entrepôt de Proximus à Anderlecht avant d’être transportées par vélo électrique à leur destination finale. La première année, le volume d’expéditions effectuées de cette manière est calculé à près de 15.000, uniformément réparties entre les deux entreprises.

Au bout de six mois, l’initiative fera l’objet d’une étude menée par le centre d’étude de la VUB "MOBI", qui mesurera l’effet de cette démarche sur les émissions de CO2 et sur les embouteillages en ville. L’évaluation permettra de décider d’une extension des volumes ou à d’autres flux logistiques, comme l’e-commerce par exemple. La perspective d’une extension vers d’autres villes sera également étudiée, ainsi que la possibilité d’étendre ce projet à d’autres partenaires du secteur retail.

Secteurs différents, objectif commun : réduire l’empreinte écologique

Si ce partenariat entre L’Oréal et Proximus, actifs dans des secteurs très différents, peut surprendre, il réunit deux entreprises très engagées à réduire fortement leur empreinte CO2.

En effet, Proximus fait de la diminution de son empreinte carbone une priorité absolue. L’entreprise a réduit ses propres émissions de CO2 de 75% entre 2007 et 2018 et s’est fixé l’objectif de diminuer de moitié ses émissions indirectes avant 2040. En plus, les émissions de CO2 liées aux déplacements des sous-traitants ont diminué de 54% dans les quatre dernières années. Le projet commun avec L’Oréal contribuera à encore réduire l’impact environnemental de sa distribution.

L’Oréal, pour sa part, est engagé depuis 2013 dans une transformation profonde dans le cadre de son programme Sharing Beauty with All, qui traite de l’ensemble de ses impacts écologiques et sociaux sur la totalité de sa chaîne de valeur. Au niveau CO2, les émissions de ses usines et centrales ont baissé de 77 % entre 2005 et 2018. Dans le même temps, leur production a, elle, augmenté de 38 %. A l’horizon 2030, L’Oréal s’est fixé de nouveaux objectifs plus ambitieux: réduire ses émissions de CO2 directs et indirects de 25 % en termes absolus et de 50 % en intensité (cfr. 2016).

Hans Schurmans, Director Logistics Operations de Proximus

"À Gand et à Anvers, nous avons déjà mis en place la livraison de nos points de vente par Cargo Velo. Le projet nous a permis de réduire les déplacements par camionnettes de 8.000 km. Riches de cette expérience, nous allons aujourd’hui plus loin et combinons les livraisons de Proximus et de L’Oréal du centre de Bruxelles. Nous sommes convaincus que c’est en collaborant avec des partenaires que nous pourrons réellement accélérer la baisse de notre impact environnemental."

Florian Delagoutte, Director Operations L’Oréal Belgilux

"Baisser les émissions de CO2 liées à la livraison de produits chez nos clients est une priorité. Cette collaboration avec Proximus nous permet de mettre en pratique et de tester le « last mile delivery » à vélo pour 130 salons de coiffure au cœur de Bruxelles. Outre l’aspect environnemental, nous souhaitons aussi offrir à nos clients une expérience de livraison plus personnalisée et agréable."

Elke Van den Brandt, Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, chargée de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière

"Les livraisons à vélo ne génèrent pas de congestion et présentent un double bénéfice pour la circulation: peu encombrantes, elles ne nécessitent jamais de stationner en double file. Très sûres pour les usagers faibles, peu polluantes et silencieuses, elles constituent donc une alternative extrêmement positive pour la fluidité et la convivialité de notre ville, ainsi que la santé de ses habitants. Les entreprises ont un rôle très important à jouer dans la transition écologique de notre Région. Proximus et L’Oréal jouent ici un rôle de pionnier. La Région sera à leurs côtés et aux côtés de l’ensemble des acteurs qui souhaitent s’engager dans cette voie."

Imprimez

Partagez cette nouvelle via