Recyclage et réutilisation : menons la lutte ensemble

Please select an image for this article

Le changement climatique est un problème sociétal qui suscite à juste titre de plus en plus d'attention. Parmi les grands points d'attention, dans ce contexte, figure la quantité de déchets que nous produisons. Là aussi, Proximus entend bien ne pas se borner à prêcher la bonne parole. Acteur belge majeur, notre entreprise s'implique déjà activement dans la lutte contre le changement climatique, et ce, tous départements confondus. Comment ? En recyclant plus et en diminuant de la quantité de déchets produits. Envie de mener ce combat avec nous ?

En 2019, notre société a généré, toutes activités confondues, 13 629 tonnes de déchets. Heureusement, la plupart de ces matériaux souvent précieux ont reçu une seconde vie, au lieu de finir tout simplement à la décharge. Jusqu'à 87 % d'entre eux ont été recyclés ou réutilisés. Les 13 % restants ont été convertis en électricité et en chaleur, via des installations spéciales de traitement des déchets.

Mais nous ne comptons pas en rester là. Notre objectif est de porter à 90 % la quantité de déchets recyclés ou réutilisés d'ici 2025, et à terme, de ne plus envoyer un gramme de déchets dans des usines de traitement des déchets ou des décharges.

Une approche mûrement réfléchie des flux de déchets

Le travail de bureau entraîne presque inévitablement beaucoup de déchets : papier, carton, plastique, piles, pour n'en citer que quelques-uns. Mais les déchets de métaux, le bois, les huiles et les produits chimiques nécessitent, eux aussi, un traitement responsable. La législation en la matière est différente dans chaque Région.

Afin de pouvoir réutiliser au maximum les matériaux usagés, nous travaillons en étroite collaboration avec Renewi. Le traitement couvre les flux de déchets de tous les bureaux. Tout commence par un tri minutieux par nos propres collaborateurs. Une approche qui se systématisera à l'avenir : du marc de café aux différents types de plastiques, tout sera passé au crible. Renewi assure ensuite un traitement correct des déchets, le but étant d'éviter au maximum l'incinérateur.

Une seconde vie pour les matériaux précieux

Nos installations de réseau génèrent elles aussi des quantités considérables de déchets. Il s'agit souvent, pourtant, de matériaux extrêmement précieux, auxquels il serait dommage de ne pas donner une seconde vie. C'est précisément la raison d'être du projet MIDAS, mené chez Proximus depuis quelques années. Pour la seule année 2019, 680 tonnes de câbles en cuivre ont été réutilisées. Des milliers de tonnes d'équipements électroniques ont également été recyclées. On pense au fer, aux petits équipements électroniques ou encore aux gros déchets électriques. Tous ces matériaux précieux sont remis sur le marché pour être réutilisés ailleurs.

Même lorsque nous quittons un bâtiment après de nombreuses années de bons et loyaux services, nous misons un maximum sur le recyclage et la réutilisation. Des sous-traitants spécialisés entrent en oeuvre et éliminent tout le matériel présent. La législation locale en matière de recyclage, de rénovation et de traitement écologique des déchets est également prise en compte. Nous rédigeons ensuite un rapport complet sur les quantités de déchets et les méthodes de traitement utilisées, pour nous assurer que tout se passe d'une manière conforme à nos objectifs.

Recycler, c'est bien. Prévenir, c'est mieux.

Pour lutter contre le changement climatique, il est important de réduire la montagne de déchets et la quantité de matériaux incinérés. Mais nous pouvons faire mieux encore : produire moins de déchets ! À commencer par la consommation de papier. Avec l'aide de nos collaborateurs, nous sommes parvenus à diviser cette consommation par deux en deux ans, entre autres en changeant nos habitudes d'impression et en passant à l'envoi de factures par e-mail. Nous avons également revu une série d'emballages et adapté nos modes d'emploi.

Par ailleurs, il est important d'éviter de produire systématiquement de nouveaux appareils. Les équipements mis au rebut ou défectueux peuvent être parfaitement réutilisés en réparant ou remplaçant quelques pièces. C'est ce qu'on appelle aujourd'hui le reconditionnement. En 2019, 39 % des décodeurs et 26 % des modems installés ont été reconditionnés. Depuis 2014, nous avons ainsi donné une nouvelle vie à quelque 2 000 000 de modems et décodeurs.

Luttez avec nous contre le changement climatique. Vous avez un vieux téléphone ? Rapportez-le dans l'un de nos points de vente. Tous les matériaux de valeur qu'il contient pourront ainsi être recyclés. En retour, vous recevez un bon d'achat d'au moins 10 euros.

Oui, je participe !

Imprimez

Partagez cet article de blog via