La mobilité durable : 4 façons de faire la différence

Please select an image for this article

Chacun d'entre nous doit contribuer, à son niveau, à la lutte contre le changement climatique. En tant qu'acteur belge majeur, pas question pour Proximus de se croiser les bras. Il s'agit toutefois d'un travail de longue haleine, et nous sommes encore loin du compte. Nous pouvons encore progresser dans certains domaines. Néanmoins, nous sommes déjà parvenus à réduire de manière significative notre empreinte écologique. Outre le rôle joué en externe par nos fournisseurs et la façon dont nous chauffons les bâtiments, notre manière d'aborder la mobilité des collaborateurs constitue, elle aussi, un facteur important.

Entre 2007 et 2015, Proximus a réduit de 70 % ses émissions totales de CO2. Depuis 2016, nous sommes ainsi une entreprise neutre en carbone pour nos propres activités directement sous notre contrôle. En 2019, nous avons toutefois constaté que les transports représentent plus de 60 % de notre empreinte carbone directe. Il fallait absolument réduire cet impact. Nous nous sommes concentrés, pour ce faire, sur quatre aspects importants :

1. Le budget de mobilité

La première étape a consisté à lancer un budget de mobilité destiné à encourager les collaborateurs à se tourner vers les transports en commun. Nous avons également facilité encore un peu plus le travail à domicile en proposant les solutions télécoms nécessaires. Ces deux points d'action devaient permettre de réduire le nombre de kilomètres parcourus en voiture. En outre, nous sommes progressivement passés à des véhicules plus respectueux en termes d'émission de CO2, ce qui a permis de rendre plus verts les trajets qui restent indispensables. Par ailleurs, notre parc automobile sera entièrement électrique d'ici 2025. Dans tout ce contexte, il nous est du reste apparu qu'il appartenait à chaque collaborateur de réfléchir à la manière dont il se déplace.

Au final, ce changement a été couronné de succès. Rien qu'en 2019, 2 025 collaborateurs ont préféré le budget de mobilité à la formule de la voiture de société avec place de stationnement.

2. Une plateforme de mobilité pour favoriser des choix durables

En 2020, nous sommes passés à la phase suivante. Nous avons continué à affiner le budget de mobilité et le plan correspondant. Plus que jamais, les collaborateurs devaient être libres de choisir la combinaison de modes de transport la plus adaptée à leur propre situation.

La clé de la solution réside dans l'utilisation d'une plateforme centrale de mobilité. À cette fin, Proximus s'est associée à Vaigo, un acteur belge de référence dans ce domaine. Nous présentons dans un environnement propre, sur une application pour smartphone, toutes les solutions offertes au choix des collaborateurs. L'approche se fonde avant tout sur le choix en faveur des transports en commun et la gestion du budget de stationnement, ainsi que sur le carburant pour la voiture de société. Mais des services plus récents, tels que les solutions de recharge pour les voitures électriques, sont également présentés. Il est même possible d'opter pour la location d'un vélo.

3. Le système d'écoscore érigé en norme

Un système d'écoscore a été mis en place pour suivre de près l'évolution du parc automobile vers des voitures plus vertes. Ce système permet d'évaluer la performance énergétique de chaque véhicule en fonction de ses principaux impacts à divers égards : réchauffement climatique et pollution de l'air par exemple, mais aussi pollution sonore. Chaque véhicule reçoit un score compris entre zéro et 100 : moins le véhicule pollue, plus le chiffre est élevé. 

L'objectif est d'atteindre un Ecoscore de minimum 70 pour 90 % au moins de l'ensemble du parc d'ici 2022. La prochaine étape consistera à bannir de notre parc automobile, d'ici 2025, les véhicules faisant appel à des carburants fossiles comme l'essence ou le diesel. C'est pourquoi nous avons ajouté, dès aujourd'hui, des voitures électriques et hybrides à notre parc. Nous proposons également des installations permettant aux collaborateurs de recharger leur véhicule électrique pendant les heures de travail. De plus, les voitures de société roulent désormais avec des pneus toutes saisons, ce qui évite les permutations été-hiver et réduit donc le nombre de pneus nécessaires.

4. Une approche pour les déplacements professionnels

Outre les formules de mobilité utilisées par les collaborateurs, il restait également une marge d'amélioration dans le domaine de l'approvisionnement des points de vente Proximus. Pour les points de vente situés dans les villes d'Anvers, de Gand, de Bruxelles et de Liège, nous utilisons à présent des vélos-cargos. Cette décision a permis de réduire considérablement l'empreinte écologique. Autre avantage : cette formule est nettement moins coûteuse.

Nous voulions par ailleurs optimiser le nombre de kilomètres parcourus par les techniciens. Pour ce faire, il était essentiel de disposer d'un système de monitoring intelligent. Nous avons ainsi pu planifier les rendez-vous de manière plus efficace et anticiper les problèmes éventuels. De plus, nous privilégions au maximum l'assistance à distance lorsque cela est possible. 

Au total, notre parc compte 200 nouvelles voitures roulant au GNC. Ces véhicules fonctionnent au gaz naturel comprimé, beaucoup plus respectueux de l'environnement que le diesel ou l'essence. Mais là encore, il ne s'agit que d'une phase de transition vers un parc automobile entièrement électrique

Luttez avec nous contre le changement climatique. Vous avez un vieux téléphone ?  Rapportez-le. Nous veillons au recyclage des matériaux coûteux. En échange, vous recevez en outre un bon d’au moins 10 euros.

Oui, je participe !

Imprimez

Partagez cet article de blog via