Une contribution nette positive à l'environnement

Please select an image for this article

Outre la neutralité climatique, les entreprises veulent aller plus loin dans leur lutte contre le réchauffement climatique et apporter une contribution nette positive à l'environnement. Mais que signifie réellement le terme "net positif" ?

Une contribution nette positive à l'environnement

Notre climat mérite toute notre attention et le réchauffement climatique est une réalité indéniable, c'est évident. Éviter qu'il ne s'accentue constitue dès lors une priorité.

Dans cette optique, des objectifs scientifiquement fondés ont été fixés dans l'Accord de Paris sur le climat, dans le but de maintenir le réchauffement climatique sous le seuil des 2°C. Pour y parvenir, nous devons réduire de manière drastique nos émissions de CO₂ et intégrer des alternatives écologiques et durables dans notre mode de vie et de travail quotidien. À défaut d'atteindre ces objectifs, l'environnement subira des dommages irréversibles aux conséquences désastreuses pour l'homme, la flore et la faune.

Le "net positif", une nouvelle vision pour l'avenir

Dans le monde des entreprises également, le développement durable et la lutte contre le réchauffement climatique occupent une place majeure. De très nombreuses entreprises se fixent des normes très strictes en matière de réduction des émissions de CO₂ et d'utilisation des énergies renouvelables pour leurs activités. Proximus mise elle aussi sur une exploitation durable de ses activités. Ainsi, nous avons intégré la durabilité au cœur de notre stratégie #inspire2022 et sommes une entreprise climatiquement neutre pour nos propres activités depuis 2016.

Le concept de neutralité climatique s'apparente à une balance soupesant les facteurs "nuisibles" d'une part (comme les émissions de CO₂ provenant de la consommation de combustibles fossiles par les voitures), et les initiatives visant à les neutraliser d'autre part (exécution ou soutien de projets durables visant à réduire ou à absorber les émissions de CO₂, recours à l'énergie verte). Lorsque les deux plateaux de la balance s'équilibrent, on parle alors de neutralité climatique.

Il y a quelques années, cependant, un nouveau concept a fait son apparition, qui va encore un cran plus loin : le "net positif".

Net positif, c’est quoi ?

Le concept de "net positif" a été exprimé pour la première fois par le Forum for the Future, le WWF et le Climate Group. Selon ces organisations, le développement net positif est la marche à suivre pour nous garantir, ainsi qu'à la planète, un avenir durable.

Le net positif est la prochaine étape après la neutralité climatique. L'intention n'est pas seulement de maintenir la balance en équilibre, mais bien de la faire pencher du côté positif. Pour résumer de façon simple : faire plus de bien que de mal à l'environnement.

C'est ce qu'illustre le graphique suivant :


(source : The Climate Group)

Impliquer les clients pour une solution durable

En tant qu'entreprise, Proximus veut contribuer à cette dynamique du net positif, non seulement en misant sur la neutralité carbone des activités directement sous son contrôle, mais aussi en réduisant l'empreinte environnementale de sa chaîne d'approvisionnement et de ses clients.

Nous proposons ainsi à nos clients des appareils à faible consommation d'énergie et au cycle de vie prolongé. Nous leur offrons également des solutions innovantes qui réduisent considérablement, voire évitent les émissions de CO₂. Songeons aux solutions de cloud computing ou d'Internet des Objets qui aident nos clients professionnels à gérer leur consommation d'énergie ou leur mobilité de manière intelligente et écologique, ou encore aux solutions de visioconférence, aux systèmes de gestion de parking, aux bâtiments intelligents, etc.

Objectif : sous le seuil de 2°C

Aujourd'hui, la responsabilité sociétale d'entreprise est un must absolu : la plupart des entreprises s'y attellent et intègrent concrètement le développement durable dans leurs objectifs stratégiques. Pour mesurer l'impact de leurs actions, les entreprises doivent se baser sur des objectifs clairs et des chiffres objectifs. Les sociétés désireuses de s'investir dans des initiatives scientifiquement fondées ont l'embarras du choix.

Proximus fait ainsi partie des quelque 1000 entreprises au monde à avoir adopté la méthodologie de l’initiative Science-Based Targets (SBT) pour leurs émissions de CO₂. Les entreprises du monde entier peuvent s'engager auprès de cette organisation et montrer quelles initiatives elles mettent en œuvre pour contribuer à l'objectif de maintien du réchauffement climatique sous le seuil des 2°C ou 1,5°C. Les résultats et les chiffres sont vérifiés et validés par cette organisation internationale. En cas d'évaluation positive, l'entreprise reçoit une certification officielle.

Nous nous sommes engagés, dans le cadre de l'initiative SBT, à réduire nos émissions propres de 30 % entre 2015 et 2025 et nos émissions indirectes (par nos clients) de 10 % entre 2014 et 2025, et de 50 % entre 2014 et 2040.

Tout cela pour atteindre notre objectif et apporter une contribution positive nette au climat d'ici 2030.

Imprimez

Partagez cet article de blog via