Résultats financiers du Groupe Proximus - Premier trimestre de 2020

Information réglementée 30/04/2020 07:00 heure locale

Le Groupe Proximus clôture le premier trimestre sur un EBITDA stable et fait preuve de résilience, avec un impact initial limité du Covid-19

  • Belle progression de la base clients convergente et Mobile Postpaid de Proximus, avec une croissance internet et TV impactée par une réduction des capacités d'installation
  • Baisse de 1,0 % du chiffre d'affaires domestique sous-jacent et diminution de 2,4 % de la marge directe domestique sous-jacente par rapport au premier trimestre 2019
  • Nette amélioration des dépenses domestiques sous-jacentes de Proximus au premier trimestre (-4,9 % en glissement annuel)
  • EBITDA domestique sous-jacent stable à 428 millions d'euros au premier trimestre, soit +0,1 % par rapport à la même période de 2019. BICS comprise, hausse de l'EBITDA sous-jacent du Groupe de 0,3 % par rapport à la même période de 2019
  • Solide cash-flow libre de 152 millions d'euros au premier trimestre
  • Confirmation des prévisions pour l'ensemble de l'année 2020

Guillaume Boutin, CEO du Groupe Proximus

"La plupart des activités de Proximus ont particulièrement bien résisté au premier trimestre, avec un effet, pour le moment limité, du Covid-19, ce qui nous a permis de réaliser un EBITDA stable, grâce notamment à une bonne maîtrise de nos coûts.

La pandémie du Covid-19 représente un moment clé pour le secteur des télécommunications. Elle met en évidence notre responsabilité sociétale et confirme plus que jamais notre mission : celle d’ouvrir un monde de possibilités digitales pour que les gens vivent mieux et travaillent plus efficacement. Nous continuons à offrir des réseaux hautement performants, et j’en suis particulièrement fier. Grâce à notre stratégie d'investissement, nous sommes en mesure de faire face à l'explosion exceptionnelle du trafic.
Nous avons suivi de près les besoins de nos clients et procédé tout récemment à une mise à niveau de la performance de nos lignes internet fixe, offrant des vitesses d'upload jusqu'à 20 Mbps pour la grande majorité de nos clients résidentiels, et jusqu'à 30 Mbps pour les clients professionnels.

Dès le début de la crise du Covid-19, nos priorités ont été la protection de la santé et du bien-être de nos collaborateurs et de nos clients. Nous sommes passés massivement au travail à domicile là où c’était possible (plus de 10 000 collègues). Nous avons également décidé, avant même toute obligation imposée par le gouvernement, de fermer nos points de vente à partir du 16 mars et de limiter les installations et réparations chez nos clients. Nous sommes heureux de constater que ces mesures ont porté leurs fruits. En cette période de confinement, nous avons également offert de manière proactive des gestes commerciaux à nos clients et soutenu - avec toute notre énergie - la société et les citoyens belges dans ces moments difficiles.
L'impact financier sur nos activités est resté limité jusqu'ici, les effets de la crise sanitaire n'ayant commencé à se faire sentir que durant la seconde moitié du mois de mars.

Concernant nos activités domestiques, nous avons clôturé le premier trimestre sur un chiffre d'affaires en baisse de 1,0 % et un EBITDA sous-jacent stable. Dans le segment des entreprises, l’érosion des services traditionnels s’est poursuivie, soulignant la nécessaire transformation de ce segment dans les années à venir.

Dans un marché Consumer concurrentiel, notre stratégie de convergence et de segmentation s'est à nouveau montrée pertinente, avec une nouvelle croissance de 12 000 clients de notre base clients convergente, une bonne performance au niveau du mobile et une dynamique commerciale soutenue au niveau de l'internet et de la télévision. Le nombre de clients Mobile Postpaid est en forte augmentation au premier trimestre, grâce à l’adaptation du portefeuille mobile au 1er janvier 2020. Considérant que près de 7.000 clients internet ne pouvaient pas être raccordés en raison de la réduction de la capacité d'installation chez nos clients pendant la dernière quinzaine du mois de mars, notre base de clients internet aurait atteint une augmentation nette d’environ 8.000 clients au premier trimestre 2020. 

Il est clair que nous ne sommes pas totalement à l'abri de la crise sanitaire en cours. Son impact devrait être plus perceptible au cours du prochain trimestre. La reprise économique reste incertaine et les activités de roaming ainsi que les projets ICT restent particulièrement exposés aux effets de la crise sanitaire. Même s'il est très difficile à ce jour d'évaluer précisément l'impact global, rien n'indique à ce stade que les conséquences financières seront plus importantes que prévu, les répercussions sur l’EBITDA étant largement compensées par une baisse du CAPEX. Nous confirmons dès lors nos prévisions pour l'ensemble de l'année 2020 au niveau de l'EBITDA - CAPEX du Groupe, qui devrait se situer entre 780 et 800 millions d'euros.

Le 31 mars, nous avons annoncé notre nouvelle stratégie #inspire2022, avec pour objectif de créer le réseau Gigabit belge de demain avec la fibre et la 5G. Nous sommes le premier opérateur en Belgique à avoir lancé la 5G, en commençant par 30 communes. Nous comprenons que le lancement de la 5G suscite des questions chez certains citoyens et bourgmestres. C’est pourquoi nous nous efforçons de clarifier les aspects liés à la santé et à l'environnement. Nous sommes en contact étroit avec toutes les communes concernées ainsi que la Région wallonne.

En investissant dans les réseaux de demain, nous anticipons les besoins futurs des entreprises, des villes et des citoyens belges. Nous offrirons encore plus de capacité, un élément essentiel dans la société connectée de demain, comme le montre déjà la crise actuelle du Covid-19."

Les résultats commerciaux du premier trimestre montrent une belle progression des offres convergentes et de la base Mobile Postpaid, la croissance de l'internet et de la télévision subissant toutefois l'impact des mesures liées au Covid-19

Au premier trimestre 2020, Proximus a réalisé une solide performance en termes de nouveaux clients Mobile Postpaid et enregistre une nouvelle croissance de sa base clients convergente. En vue de garantir la sécurité de ses clients et de ses collaborateurs, Proximus a décidé, à la mi-mars, de fermer de manière proactive tous ses points de vente et de limiter ses activités d'installation chez ses clients aux interventions urgentes. Cette décision a eu un impact significatif sur le nombre de nouveaux clients activés, neutralisant dans une large mesure la baisse du taux d'attrition. Elle a dès lors entraîné un ralentissement de la croissance internet et TV dans le segment Consumer.

Le segment Entreprise a enregistré une croissance continue de sa base mobile sur un marché extrêmement concurrentiel. Le nombre de cartes M2M est une nouvelle fois en forte augmentation, la voix fixe et les services de données traditionnels poursuivant quant à eux leur érosion. Dans le domaine ICT, Proximus a enregistré une hausse de 1,8 % en glissement annuel, principalement grâce à des services professionnels tels que les solutions de cloud hybrides et la sécurité. Proximus continue de soutenir la transformation digitale de ses clients professionnels, une tendance renforcée par le lancement des Proximus Accelerators : un écosystème collaboratif regroupant des filiales ICT hautement spécialisées, stratégiquement orientées vers les services ICT plutôt que les produits ICT à faible marge. 

Proximus enregistre un EBITDA domestique sous-jacent stable au premier trimestre, la forte réduction des coûts compensant la pression sur les marges

Au premier trimestre 2020, Proximus a enregistré un chiffre d'affaires domestique sous-jacent de 1.086 millions d'euros, en baisse de 1,0 % par rapport à l'année dernière. Le chiffre d'affaires a été soutenu par la croissance des offres convergentes, des offres conjointes mobiles et des activités ICT, ainsi que par la contribution d'e-Press. Il a toutefois été largement neutralisé par l'érosion continue de la voix fixe et du trafic entrant, la pression sur les prix dans le segment Entreprise de Proximus et les premiers effets négatifs liés au Covid-19. L'impact du Covid-19 sur le chiffre d'affaires provient en partie des gestes commerciaux offerts proactivement par Proximus à ses clients durant cette période de confinement, notamment l'augmentation gratuite du volume de données mobiles, les appels gratuits vers le réseau fixe au départ des réseaux fixe et mobile et un accès élargi au contenu. Par ailleurs, le chiffre d’affaires sur le roaming a été influencé négativement par les interdictions de voyage liées au coronavirus, en particulier en ce qui concerne les zones hors UE.

Proximus a enregistré une marge directe sous-jacente de 827 millions d'euros pour ses activités domestiques au premier trimestre (-2,4 % par rapport à l'année dernière). Ce résultat tient compte d'un impact réglementaire négatif de l'ordre de 5 millions d'euros à la suite de la réglementation des tarifs des appels et des SMS internationaux. Soutenue par e-Press, la marge directe du segment Consumer n'a enregistré qu'une baisse limitée par rapport à l'année dernière. La marge directe du segment Enterprise reflète pour sa part la baisse du chiffre d'affaires à marge élevée. Les deux segments clients ont subi les premiers effets des interdictions de voyage liées au Covid-19, avec une baisse du trafic de roaming, en particulier hors UE. La marge directe domestique exprimée en pourcentage du chiffre d'affaires s'est élevée à 76,2 % au premier trimestre.

Au premier trimestre 2020, Proximus a réduit ses dépenses domestiques de 4,9 % en glissement annuel, à 399 millions d'euros. Cette réduction est due en grande partie au départ de collaborateurs dans le cadre du plan de départ anticipé préalable à la pension et du plan Fit for Purpose. Par ailleurs, l'entreprise a poursuivi ses réductions de coûts structurelles et enregistré une baisse de ses dépenses commerciales par rapport au premier trimestre 2019. Les dépenses domestiques indirectes ont diminué de 5,6 % en glissement annuel.

Grâce à cette solide réduction des coûts au premier trimestre 2020, Proximus a enregistré pour ses activités domestiques un EBITDA stable de 428 millions d'euros (+0,1% par rapport à la même période de 2019). 

Les solides performances de TeleSign entraînent légèrement à la hausse la marge directe de BICS, avec à la clé une augmentation de l’EBITDA au premier trimestre de 2,5 % par rapport au niveau de 2019

Au premier trimestre 2020, BICS a enregistré une marge directe de 79 millions d'euros, en hausse de 0,5 % par rapport à l'année dernière. Le résultat du premier trimestre n'a pas encore subi l'impact négatif du Covid-19. Si l'internalisation progressive par MTN a influencé quelque peu la marge au premier trimestre, elle a été compensée par une solide performance de TeleSign, notamment dans le domaine de l'authentification.

BICS a enregistré au premier trimestre 2020 un EBITDA de 36 millions d'euros, en hausse de 2,5 % par rapport à l'année dernière, l'augmentation de la marge directe ayant été renforcée par la baisse des dépenses.

Le Groupe Proximus enregistre une légère progression de son EBITDA sous-jacent, la diminution des dépenses d'exploitation compensant la baisse de la marge directe

Dans l'ensemble, le Groupe Proximus a enregistré au premier trimestre 2020 un chiffre d'affaires sous-jacent de 1.393 millions d'euros, soit 1,5 % de moins par rapport à la même période de 2019.

La marge directe sous-jacente du Groupe Proximus au premier trimestre a atteint au total 906 millions d'euros, en recul de 2,1 % par rapport à l'année dernière.

Les dépenses d'exploitation sous-jacentes du Groupe Proximus au premier trimestre 2020 ont diminué de 4,5 %, passant à 442 millions d'euros. Cette diminution s'explique par une baisse de 4,9 % des dépenses d'exploitation domestiques de Proximus et par une diminution des dépenses de BICS de 1,2 % en glissement annuel.

L'EBITDA sous-jacent du Groupe Proximus au premier trimestre 2020 s'est élevé au total à 464 millions d'euros, soit 0,3 % de plus par rapport à la même période de 2019. La marge EBITDA sous-jacente du Groupe a augmenté de 0,6 p.p. pour atteindre 33,3 %.

Proximus a enregistré un solide cash-flow libre de 152 millions d'euros au premier trimestre 2020, contre 112 millions d'euros au premier trimestre 2019, ou 143 millions d'euros hors sortie de fonds liée aux acquisitions. Environ 60 millions d’euros de la sortie de fonds prévue pour le plan Fit for Purpose a été comptabilisée au premier trimestre 2020. Celle-ci a été largement compensée par la baisse de la trésorerie dépensée pour le CAPEX et une évolution favorable du fonds de roulement de l'entreprise en glissement annuel.

Légère augmentation du CAPEX au premier trimestre en raison du déploiement continu du réseau Proximus du futur basé sur la fibre

Proximus a investi un montant total de 232 millions d'euros au cours des trois premiers mois de 2020. Les investissements s'élevaient à 219 millions d'euros pour la période comparable de 2019, hors CAPEX lié au spectre. Cette augmentation en glissement annuel résulte du calendrier de renouvellement de certains contrats de contenu. 

Proximus poursuit son projet "La fibre en Belgique" et déploie jusqu'à présent son réseau du futur pour les habitants de 13 villes et communes. Fin mars 2020, Proximus avait raccordé 307.000 foyers et entreprises à la fibre. Comme annoncé fin mars 2020 lors du Capital Markets Day, Proximus prévoit d'accélérer encore le déploiement de la fibre dès l'année prochaine. 

Depuis la mi-mars, les mesures liées au Covid-19 ont ralenti les activités de terrain : les activités de déploiement de la fibre sont suspendues et les installations chez les clients limitées aux interventions urgentes.

Prévisions 2020

Proximus confirme ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2020, à savoir un EBITDA-CAPEX du Groupe situé entre 780 et 800 millions d'euros, comme annoncé lors de son Capital Markets Day le 31 mars 2020. 

Les prévisions pour l'ensemble de l'année tiennent compte des meilleures estimations de l'entreprise concernant l'impact du Covid-19 sur son chiffre d'affaires et ses activités et partent du principe que les impacts sur l'EBITDA du Groupe seront compensés par des ajustements au niveau du CAPEX.

Indicateur de mesure ( Eur million) Résultats 2019 Prévisions 2020 Résultats 2020
EBITDA - Capex 844 780-800 233
EBITDA sous-jacent du Groupe 1.870 - 464
Capex (comptabilisé hors spectre & droits de foot) 1.027 - 232

Proximus confirme son intention de verser un dividende annuel brut de 1,2 euro par action sur les résultats 2020, 2021 et 2022, ce montant étant à considérer comme un plancher. 

Imprimez

Partagez cette nouvelle via