Nos objectifs : apporter une contribution nette positive au climat et devenir véritablement circulaire d'ici 2030.

L'économie circulaire Contribution nette positive

Comment les entreprises peuvent contribuer à l'économie circulaire

L’environnement pour Proximus

On répond à vos questions

Vos questions pour les experts

Marc de Wit, Director Strategic Alliances chez Circle Economy: “Comme c'est généralement le cas dans le cadre du développement de nouvelles applications durables, les concepteurs de batteries pour voiture électrique se sont penchés dès le départ sur les solutions de démantèlement et de recyclage de ces équipements. Pour l'instant, le nombre de batteries reste encore limité, mais Agoria planche déjà avec d'autres partenaires sur les possibilités de démantèlement automatique des batteries en fin de vie en vue de leur recyclage ou de leur réutilisation. Le but est de disposer d'un processus efficace et d'un modèle commercial optimal lorsque le marché des voitures électriques prendra réellement son essor.”

Patrick Van den Bossche, Lead Sustainability chez Agoria et membre d'un comité de pilotage "économie circulaire" de la  Fondation Roi Baudouin : “Au sein du groupe de travail, nous avons commandé une étude sur l'emploi dans l'économie circulaire en Belgique. Lors de cette recherche, sorte de mesure zéro, nous sommes arrivés à un chiffre de 7,5 %. Un pourcentage toutefois sous-estimé, car cette étude s'est principalement concentrée sur le traitement des déchets, sans inclure certaines activités liées au recyclage final, à la réutilisation et à la valorisation. Le potentiel d'emploi futur n'a pas non plus été examiné. Une autre étude réalisée par Agoria dans le secteur technologique a révélé un potentiel de 20 000 à 36 000 emplois, en particulier dans le domaine de l'allongement de la durée de vie des biens usagés. ”

Patrick Van den Bossche: “Nous remarquons qu'un large éventail de compétences sera nécessaire, en particulier en ce qui concerne le développement de projets circulaires. Même si nous n'avons pas encore d'idée précise de la situation, il est clair que nous aurons besoin de personnes de tous niveaux d'enseignement, du plus faible au plus élevé, pour combler les jobs qui seront créés. Chez Agoria, nous utilisons également nos connaissances pour mettre en place des programmes de formation spécifiques, comme celui de facilitateur en économie circulaire organisé par  le FOREM. Quoi qu’il en soit, nous suivons de près l'évolution, tout en faisant le lien avec notre projet BeTheChange project axé sur la requalification. Car outre les compétences nécessaires à l'économie circulaire, les compétences digitales prennent également toute leur place dans les emplois de demain.”

Marie Delvaulx, Directrice de The Shift: “Aujourd'hui, nous constatons que les entreprises les plus performantes sont celles qui mènent les politiques de développement durable les plus efficaces. Ces entreprises sont également considérées comme mieux gérées, moins à risque et plus appréciées. Même en temps de crise, comme c'est le cas actuellement avec la pandémie de Covid-19. Ce qui se traduit également en Bourse : les entreprises qui prennent leur politique de durabilité au sérieux obtiennent de meilleurs résultats que la moyenne. La question n'est donc pas tant de trouver un équilibre entre durabilité et réalisation des objectifs, mais bien de mener une politique et une stratégie durables, car c'est finalement à ce niveau que tout se joue en termes de performance commerciale.”

Vos questions pour Proximus

Non contents de multiplier nos efforts pour réduire nos propres émissions de CO₂, nous entendons également aider nos clients à réduire leurs émissions. Nous les aidons à réduire leur impact sur l'environnement en maintenant un sain équilibre entre la prolongation de la durée de vie de nos décodeurs TV et modems (nous avons remis à neuf 336 000 modems et décodeurs en 2019) et le déploiement d'appareils plus économiques.

Notre objectif consistait à réduire de 50 % notre consommation moyenne et nous y sommes parvenus en 2019. Notre modèle de décodeur V6 consomme 45 % d'électricité de moins que le précédent.

Nous proposons de nombreux produits et services susceptibles d'aider les entreprises et les autorités publiques à réduire leur empreinte environnementale. Nos services de cloud et nos solutions IoT, comme l'énergie intelligente, les bâtiments intelligents ou la mobilité intelligente, en sont des exemples frappants.

Les transports représentent plus de 60 % de notre empreinte carbone directe et 21 % de notre consommation d'énergie. Notre volonté est de réduire cet impact en offrant à nos collaborateurs un budget mobilité afin de les encourager à utiliser les transports en commun.

En 2019, 2 025 collaborateurs ont renoncé à leur place de parking en faveur de solutions de transports en commun. Nos collaborateurs peuvent également utiliser des solutions télécoms pour faciliter le télétravail et le travail à domicile. Nous passons progressivement à des bureaux faibles ou neutres en carbone (à proximité d'arrêts de transports en commun) et à des véhicules plus propres.

D'ici 2025, notre parc automobile ne comptera plus aucune voiture ravitaillée au carburant fossile.

Elle l'est depuis 2016 pour nos activités propres  (électricité, carburants/combustibles fossiles dans notre parc automobile et nos bâtiments et pertes de gaz à effet de serre). Nous y sommes parvenus en réduisant de manière drastique nos émissions et en soutenant des projets climatiques certifiés Gold Standard. Nous avons sélectionné très soigneusement certains projets présentant un avantage social et économique local positif et, ensemble, nous sommes neutres en carbone.

Proximus est le principal moteur de TEG STOVE, un projet climatique certifié "Gold Standard" et s'étalant sur plusieurs années. .

Dans cette région du Bénin où 69 % de la population vit dans la pauvreté, 91 % des foyers utilisent le bois comme source d'énergie et l'accès à l'électricité est très limité.

Le TEG STOVE est un four haute performance sur lequel est installé un générateur thermo-électrique (TEG). Ce module TEG permet de convertir une partie de la chaleur produite en électricité, qui peut alors servir à recharger des smartphones ou des lampes LED. Ces dernières sont utilisées notamment pour éclairer une habitation le soir ou pour lire, en remplacement des lampes à pétrole, polluantes et dangereuses.

De nombreuses études sont en cours pour trouver la manière la plus efficace de concevoir et d’utiliser ce module TEG, afin de l’intégrer dans un nombre croissant de fours.

En 2019, 400 foyers ont été équipés de fours améliorés, contre 1 700 en 2017 et 1 200 en 2018.

L’utilisation de ces fours est enregistrée. Ces enregistrements servent d’attestation pour la délivrance de crédits carbone.

Le budget dégagé par Proximus pour des crédits carbone permet de réduire 100 fois plus les émissions de CO₂ dans les pays en développement par rapport à la Belgique. En effet, les coûts liés au développement de projets de réduction des émissions de CO₂ sont moins élevés en Afrique. De plus, la marge de progression actuelle en matière d'efficacité énergétique dans ces pays est nettement plus élevée. Nous soutenons également des projets de fours en Ouganda, au Malawi et dans des zones rurales d'Asie.

Les principaux avantages de ces projets sont la préservation des forêts, de la qualité de l'air, de la santé, de l'emploi et de la qualité de vie.

Ces projets ont également été sélectionnés pour leur contribution à différents objectifs de développement durable.

Ainsi, avec nos projets climatiques partenaires, nous avons neutralisé l'impact écologique restant.

Nos panneaux solaires représentent moins de 1 % de notre production d'électricité, un chiffre que nous sommes en train de porter à 2 % en fonction des surfaces disponibles et limitées des bâtiments.

Le reste de l'approvisionnement en électricité passe par des garanties d'origine solaire, éolienne et hydraulique.  D'ici 2023, l'électricité que nous achetons sera à 100 % d'origine éolienne locale et nous réfléchissons à la manière de jouer un rôle encore plus actif dans la transition vers les énergies renouvelables en Belgique.

Nous avons adapté l’emballage de nos produits, afin de limiter l’utilisation de papier et de carton. Les modes d’emploi sont digitaux : en scannant un code QR, le client accède à un guide interactif détaillant les différentes étapes. Il dispose également d’un schéma simplifié à l’intérieur de la pochette entourant la boîte.

Nous étudions ou mettons en œuvre différentes initiatives en matière de tri et de prévention des déchets, de recyclage de matériaux usagés (par exemple le cuivre), de Green Last Mile Delivery et de création de critères circulaires en matière d'approvisionnement.

En 2019, nos activités en Belgique ont généré 13 629 tonnes de déchets, dont 13 % de déchets résiduels convertis en électricité et en énergie calorifique dans des installations de traitement de déchets. Les 87 % restants ont été recyclés, réutilisés ou transformés. Nous avons défini des objectifs clairs concernant la gestion future de nos déchets : nous voulons recycler jusqu'à 90 % de nos déchets d’ici 2025.

Nous étudions ou mettons en œuvre différentes initiatives en matière de tri et de prévention des déchets, de recyclage de matériaux usagés (par exemple le cuivre), de Green Last Mile Delivery et de création de critères circulaires en matière d'approvisionnement.

Lancé depuis plusieurs années, le projet MIDAS vise à recycler un maximum de matières premières précieuses provenant des installations de réseau. En 2019, plus de 680 tonnes de câbles de cuivre ont été récupérées et des milliers de tonnes d’équipements électroniques ont été recyclés. Des activités qui nous ont permis de remettre en circulation des métaux précieux.

Nous menons également différentes initiatives dans nos points de vente et dans les écoles pour recycler les GSM. Dans les écoles, nous collaborons avec GoodPlanet Belgium  pour récolter les appareils usagés à recycler et récompensons les établissements en leur offrant des ordinateurs remis à neuf. En 2019, nous avons recyclé plus de 31 475 GSM provenant d'écoles et points de vente et récompensé les écoles en leur offrant 189 ordinateurs portables, ordinateurs fixes ou tablettes remis à neuf. En 2020, nous avons lancé une grande campagne intitulée "Don’t miss the call" pour collecter et recycler 100 000 téléphones usagés.

En 2019, nous avons également remis à neuf plus de 336 000 modems et décodeurs de TV.

Nous avons défini une procédure de réparation des smartphones. Lorsqu'un client se présente au point de vente avec un appareil défectueux, nous procédons sur place à un premier test. Si l'appareil est effectivement défectueux, il est envoyé à notre centre logistique de Courcelles, où les appareils sont testés.

S'il est réparable, un devis est envoyé au client et moyennant son accord, l'appareil est réparé.

Si ce n'est pas le cas, l'appareil est soit renvoyé au client s'il le souhaite, soit recyclé.

Le cas de Samsung est particulier : tous les appareils sont renvoyés à leur réparateur exclusif pour réparation.

Nous proposons de nombreux produits et services susceptibles d'aider les entreprises et les autorités publiques à réduire leur empreinte environnementale. Nos services de cloud (PABX virtuels au lieu d'installations physiques) et nos solutions IoT, comme l'énergie intelligente, les bâtiments intelligents ou la mobilité intelligente, en sont des exemples frappants. Nous proposons également des solutions de visioconférence et de travail à domicile.

Nous réduisons sensiblement les déplacements de nos techniciens grâce à la virtualisation et aux technologies d'installation, de maintenance et de réparation à distance. 

Nous offrons à nos clients un bon pour la valeur résiduelle des GSM qui peuvent encore être réutilisés.

Pour ceux destinés au recyclage, nous offrons un bon d'achat de 10 EUR, alors que nous n'en tirons aucun profit.

Plus d’information sur ce projet: Don’t Miss the Call!

En partenariat avec GoodPlanet Belgium , nous utilisons des capteurs LoRA dans les écoles afin de mesurer le comportement des enfants et de sensibiliser ces derniers en matière de comportement durable. Les enfants peuvent répondre, sur un panneau, à des questions simples en appuyant sur le bouton correspondant à leur réponse.

Celle-ci est immédiatement transmise sans fil via notre réseau LoRa et enregistrée sur la plateforme en ligne GoodSchool DigiTool , conçue par Proximus et GoodPlanet. L'école reçoit ensuite les résultats de l'enquête.

Nous encourageons par ailleurs les établissements scolaires à utiliser nos capteurs IoT pour suivre les données de consommation d’électricité, de gaz et de carburant, de transport, de déchets, etc Les écoles peuvent alors suivre l’évolution de leur consommation et comparer leurs résultats à ceux d’autres établissements.

Avec GoodPlanet Belgium, nous sensibilisons également les enfants au cycle de vie des GSM. En échange des appareils usagés rapportés par les enfants pour recyclage, nous offrons aux écoles des ordinateurs remis à neuf. En 2019, nous avons récompensé les écoles en leur offrant 189 ordinateurs portables, ordinateurs de bureau ou tablettes remis à neuf.