En bonne voie pour devenir l’opérateur de référence en Europe

Avant-propos de notre Administrateur Délégué et de notre Président

Lisez la suite
Guillaume Boutin,
Administrateur Délégué
Stefaan De Clerck,
Président du Conseil d’Administration

Découvrez nos faits marquants en 2020

Principaux chiffres financiers

Ebitda sous-jacent du Groupe (M€)

Plus d'infos
Les activités domestiques de Proximus ont généré un EBITDA de 1.705 millions EUR, en recul de 0,7 % (-12 millions EUR) en glissement annuel. La solide maîtrise des coûts de l'entreprise a été plus que compensée par la pression sur la marge directe. La marge EBITDA domestique s'est améliorée, passant de 39,2 % en 2019 à 39,8 % en 2020. En 2020, BICS a réalisé un EBITDA de 131 millions EUR, soit 14,5 % de moins que l'année précédente. Cette baisse résulte entièrement d'une diminution de la marge directe liée à l'internalisation progressive de services par MTN et à son exposition au Covid-19. Pour l'année 2020, la marge du segment BICS exprimée en pourcentage du chiffre d'affaires s'est élevée à 11,0 %, contre 11,7 % l'année précédente.

Résultats opérationnels du Groupe

Plus d'infos
48.000 net adds Internet fixes par rapport à l'année précédente, ou +2,3 % par rapport à l'année précédente. 36.000 net adds de TV fixe par rapport à l'année précédente, ou +2,2% par rapport à l'année précédente. 174.000 net adds de Postpaid d'une année sur l'autre, ou +4,2% d'une année sur l'autre. 56.000 net adds de clients convergents d'une année sur l'autre, ou +2,5 p.p. d'une année sur l'autre.

Cash-flow libre du Groupe (M€)

Plus d'infos
En 2020, Proximus a enregistré un cash-flow libre de 352 millions EUR, ou de 354 millions EUR hors sortie de fonds liée aux acquisitions.  C'est 151 millions EUR de moins que le montant comparable pour 2019. Le cash-flow libre pour 2020 incluait des dépenses supplémentaires de 154 millions EUR dans le cadre des plans de transformation en matière de personnel, essentiellement dans le contexte du plan de transformation Fit for Purpose de 2020. La baisse des paiements de l'impôt sur le revenu pour l'ensemble de l'année 2020 et une évolution favorable du Business working capital ont été compensées par la baisse de l'EBITDA sous-jacent et d'autres mouvements du FCF, notamment la diminution des ventes de biens immobiliers.