Digital Inclusion Ecosystem: DigitAll

Digital Inclusion Ecosystem, désormais appelé DigitAll, est un écosystème d’inclusion digitale lancé en novembre 2020 par BNP Paribas Fortis avec le soutien opérationnel de Co.Station. 

En juillet 2021, Proximus a rejoint BNP Paribas Fortis en tant que partenaire dans cet écosystème. 

Ce projet réunit des acteurs du secteur des affaires et du secteur social, ainsi que les gouvernements fédéral et régionaux et les administrations en vue de créer des synergies et de favoriser la coopération entre ces différents acteurs. L’objectif est de résorber la fracture numérique en mettant l’inclusion digitale à l’ordre du jour. Cela passe notamment par le développement d’un réseau et la création de plusieurs solutions prêtes à l’emploi qui auront un impact positif à court et à long terme. 

Les participants à ce projet bénéficient de l’assistance de divers experts. Eux aussi font partie d’organisations venant de divers horizons, comme le milieu universitaire, le monde des affaires, des organismes sociaux ou les gouvernements fédéral et régionaux. 

Digit all logo

Illectronisme

Les groupes les plus touchés par la fracture digitale sont les personnes précarisées, celles ayant un faible niveau d’alphabétisation, des parents, des jeunes gens et des personnes handicapées.

En Belgique, plus d’un foyer sur dix ne dispose pas d’une connexion internet à la maison. Ce taux atteint même les 30 % parmi les foyers à faibles revenus. L’une des principales causes de la fracture numérique est la difficulté d’accès aux outils digitaux.

Le manque de compétences en la matière en est une autre. Trente pour cent des Belges disposent de compétences digitales insuffisantes.

Une troisième cause est le stress digital. Certaines personnes, pourtant capables d’utiliser les outils digitaux, choisissent de ne pas le faire, et ce, pour diverses raisons. Certaines se sentent par exemple totalement dépassées par le rythme auquel la technologie évolue. Ajoutons à cela les problèmes relatifs au respect de la vie privée et à la sécurité en ligne, et les applications et sites web trop compliqués à utiliser.

Six solutions pour combler la fracture numérique

DigitAll propose six solutions concrètes pour lutter contre l’exclusion digitale. La prochaine étape consistera à achever le développement de ces solutions, puis à les tester et à les mettre en œuvre. Entre-temps, d’autres organisations ont toujours la possibilité de rejoindre l’écosystème.

Campagne de sensibilisation*

La première solution consiste à mettre clairement l’exclusion digitale à l’ordre du jour. L’ampleur réelle du problème et les groupes touchés par cette fracture sont des sujets méconnus du grand public. Il convient dès lors d’organiser une campagne de sensibilisation ciblant les entreprises, les pouvoirs publics et les citoyens.

Renforcer les initiatives existantes

De nombreuses initiatives très utiles ont déjà été prises dans le domaine de l’inclusion digitale. C’est pourquoi il est essentiel de continuer à soutenir et renforcer les projets existants. Une plateforme sera mise en place à cet effet.

Solution mobile pour les groupes cibles difficiles à atteindre.*

Pas moins de 40 % de la population belge exposée au risque d’exclusion digitale sont hors de portée des organismes susceptibles de leur fournir l’assistance nécessaire. Par conséquent, ces personnes ne prennent pas activement part à notre société digitale. Pour atteindre ce groupe cible le plus efficacement, c’est à l’offre disponible d’aller vers eux. La solution mobile que propose l’écosystème facilite la démarche vers les groupes difficiles à atteindre afin de faire un pas vers l’autonomie digitale.

Un point d’accès local pour tout un chacun

Les lieux de proximité où l’on peut se rendre pour utiliser un ordinateur ou poser des questions sont bien souvent méconnus du public. Voilà pourquoi l’écosystème propose de désigner un responsable officiel local de l’inclusion digitale et de créer des points d’accès locaux.

Indice d’inclusion digitale*

DigitAll a pour ambition d’aider les organismes publics et privés à devenir plus inclusifs sur le plan digital. C’est dans cette optique qu’il est prévu de créer un indice, ou une norme globale, qui permettrait à ces organismes d’évaluer leur degré d’inclusivité digitale. Cet indice les encouragera également à adapter leurs processus et leurs outils, et à les réorienter vers les personnes vulnérables sur le plan digital.

Accroître simplement les compétences digitales grâce à une solution automatisée

Bien souvent, les gens n’osent pas faire le premier pas vers le digital, d’une part par honte ou par crainte d’être stigmatisés et d’autre part par manque de solutions proposées. Les solutions actuellement disponibles sont soit inappropriées, soit onéreuses. Pour y remédier, l’écosystème propose une solution automatisée et facile à utiliser.

* = Ces trois solutions sont en phase de développement. Le 14 septembre, les membres de l’écosystème signeront la Charte de l’inclusion digitale. 

Téléchargement de la charte